Sector Crisis management and relief

Cooperation on nuclear safety

Introduction

The Netherlands needs to improve cooperation with Belgium and Germany to be properly prepared for a nuclear accident with cross-border consequences. The Dutch Safety Board comes to this conclusion in its report entitled “Cooperation on Nuclear Safety” which was published today. In addition to improving the crisis plans, the countries need to conduct more joint exercises , and arrange both the mutual coordination of the measures to be taken and the communication in this regard. The Dutch Safety Board takes a positive view of the cooperation between the countries aimed at preventing a nuclear accident occurring. However, the Board does believe that the competent authorities must pay greater attention to society’s concerns and must improve the provision of information to citizens.

Statistics

  • Start date 15 jun. 2016
  • End date 31 jan. 2018
  • Type investigationFull
  • Status investigationClosed

Board member for this project

Investigation

  • Le Conseil néerlandais de recherche pour la sécurité (Onderzoeksraad voor Veiligheid, OVV) lance une étude sur la collaboration des Pays-Bas avec leurs pays limitrophes en vue de prévenir et de maîtriser les incidents survenant dans des centrales nucléaires et dont les conséquences portent au-delà des frontières. Cette question inquiète les habitants des régions frontalières depuis longtemps, suite à un certain nombre d'incidents. Grâce à cette étude, le Conseil OVV souhaite entre autres déterminer comment les Pays-Bas et la Belgique s'associent dans les processus décisionnels relatifs aux centrales nucléaires et dans leur surveillance, quelles informations sont échangées et comment les pays se préparent ensemble à un accident éventuel.
     
    L'étude se consacre dans un premier temps à l'échange d'informations relatives aux trois sites nucléaires se trouvant dans la région frontalière entre les Pays-Bas et la Belgique : Borssele (Pays-Bas), Doel et Tihange (Belgique). D'autres centrales nucléaires situées en régions frontalières seront étudiées elles aussi, s'il y a lieu. Le conseil OVV veut savoir si les Pays-Bas, en coordination avec leurs pays limitrophes, exploitent toutes les possibilités permettant de prévenir et si nécessaire de maîtriser les incidents dont les conséquences s'étendent au-delà des frontières.
     
    L'Autorité néerlandaise de sûreté du nucléaire et de la radioprotection (Autoriteit Nucleaire Veiligheid en Stralingsbescherming), l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (Belgique) et l'Agence internationale de l'énergie atomique (ONU) sont chargées de la surveillance des centrales nucléaires et du contrôle de la sécurité. L'étude du Conseil néerlandais de recherche pour la sécurité ne porte pas sur la sûreté des centrales nucléaires elles-mêmes.

    Voyez ici le communiqué de presse

  • Other messages in this phase

  • Persberichten 15 jun. 2016

    Dutch Safety Board to investigate nuclear power stations

    The Dutch Safety Board is launching an investigation into how the Netherlands works with neighbouring countries to prevent and contain incidents with cross-border consequences at nuclear power stations. Border-region residents have been expressing concerns for some time now in the wake of several such incidents. Factors that the Safety Board will be investigating include how the Netherlands and Belgium engage each other in decisions about and supervision over power stations, which information is shared between them and joint precautions the countries are taking in the event of an accident.